Ici, c’est la musique qui amplifie les mots, illustre les remous du personnage consignés dans une série de lettres sans réponse qu’il adresse à son père.
DIS OUI
mise en scène et interprétation Nicolas Givran
à 18h15 du 8 au 27 juillet – relâches les 14 et 21
Durée 35 min | Salle 2 | à partir de 14 ans | Plein tarif : 15€ – Tarif réduit : 10,5€
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Théâtre-concert pour une voix et une kora

Sami Pageaux-Waro et Nicolas Givran (de la compagnie Qu'avez-vous fait de la ma bonté ?) réinventent la chimie explosive d’un tandem inédit entre un comédien et une kora.

Ici, c’est la musique qui amplifie les mots, illustre les remous du personnage consignés dans une série de lettres sans réponse qu’il adresse à son père. S’ouvre alors lentement le méandre mental et affectif où descend Matthew, venu seul dans une grande ville pour trouver du travail, et qui s’abîme lentement dans la solitude, la précarité, la colère et la frustration.

Mise en scène et interprétation Nicolas Givran

Musique live Sami Pageaux Waro

Texte Daniel Keene

Traduit par Séverine Magois

Réalisation vidéo Nicolas Givran et Sami Pageaux Waro

Régie générale Jean-Marie Vigot

Régie son Serge Parbatia

Administration Collectif Aleaaa

Né en 1977 en banlieue Parisienne d’une mère Franco Malgache et d’un père Réunionnais, Nicolas Givran fait une rencontre non préméditée avec une équipe artistique locale : Cyclones Production.

Après une formation de comédien au sein de la compagnie, il est distribué dans la quasi-totalité des créations de Cyclones, et ce pendant une quinzaine d’années.

Soucieux d’une approche qu’il nomme « créolité artistique » (pluridisciplinarité, multiplicité des registres et esthétiques), il met en scène : Dis oui (2009) ; L’Île, d’après la pièce Tout le ciel au-dessus de la terre d’Angélica Liddell (2015) ; Qu’avez-vous fait de ma bonté ? (2018) ; La pluie pleure projet jeune public co-écrit avec l’auteur Philippe Gauthier (2020)

En 2022, Nicolas Givran est artiste associé au Séchoir & le K, scène andémik de la Réunion et mène des laboratoires sur sa prochaine création : L'Amour de Phèdre de Sarah Kane

La vocation de la compagnie « Qu’avez-vous fait de ma bonté ? » est de développer une démarche artistique sous le prisme d’une « Créolité artistique », en produisant des objets hybrides, poétiques, exigeants et accessibles à tou.te.s.
Ce concept de « créolité » se veut être un reflet du parcours artistique de Nicolas Givran, une affirmation d’un maillage des formes, des disciplines, des registres, des langues et des influences. Donner à voir des propositions artistiques ancrées de fait sur notre territoire (car fabriquées ici et maintenant) et ouvertes sur le monde.

Assumer une pluralité, une diversité d’approches, varier les écritures de plateau et les « outils » de narration. Cette démarche est déjà partie prenante du « répertoire » hétéroclite des créations de la compagnie.

C’est par exemple l’esthétique crue et une approche d’un théâtre tragique parlé/dansé/chanté pour la pièce Qu’avez-vous fait de ma bonté ?. Ou encore les partis pris tous autres de la pièce jeune public La pluie pleure, fable pétrie de références « pop culture » qui aborde entre autres la question de la diglossie Francais/Kréol. Et c’est plus récemment le projet Dis oui, récréé dans deux nouvelles versions, l’une anglaise (version originale) et l’autre créole (respectivement intitulées « Say yes » et « Di wi »).

La compagnie a également à cœur d’aller à la rencontre des « non consommateurs de culture » via la mise en place d’ateliers de pratiques artistiques, d’échanges dans le cadre des diffusions de ses pièces… voire en impliquant des participants dans le processus même de création. C’est le cas par exemple de la version créole de « Dis oui » qui s’est concrétisée suite à un atelier d’écriture - traduction menée auprès d’un groupe d’élèves du Lycée professionnel « L’horizon » à Saint-Denis, en partenariat avec TÉAT Réunion.

Enfin, la compagnie se veut être possiblement un relais administratif, en qualité de producteur délégué de projets d’artistes émergents (partageant des affinités artistiques) sans structure administrative. C’est le cas du projet Complainte d’une tendresse, pièce chorégraphique portée par un collectif de danseuses (dont deux faisaient partie de la distribution de la pièce « Qu’avez-vous fait de ma bonté ? »).

Production déléguée Qu’avez-vous fait de ma bonté ?

Coproduction TEAT Réunion, théâtres départementaux de la Réunion

Partenaires et soutiens DAC de La Réunion (cie conventionnée), le CENTQUATRE-PARIS

La Cie Qu'avez-vous fait de ma bonté? est implantée à La Réunion.

Image
Photos © Cédric Demaison
CONTACTS PRO
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
Contact diffusion et presse
Armande Motais de Narbonne | +262 (0)692 24 24 02 | armande.aleaaa@gmail.com
Accueil