NIQUE SA MÈRE LA RÉINSERTION Rascar Capac  - Théatre 2 Galeries

Nique sa mère la réinsertion dégomme la société contemporaine avec humour, audace et fureur.

 

Nique sa mère la réinsertion c’est le spectacle qui casse tout : la société marchande, la corruption, le patriarcat, la gauche moralisatrice, les bobos, les patrons, le système et l’antisystème. On vous rassure : on tient à rester classe, intelligents, rieurs, tendres ; quoiqu’il arrive on conserve notre esprit et notre cœur. Dans ce spectacle il y a aussi du Hip Hop, du rap bien saignant, pour l’amour de la musique et l’hommage à la culture de l’insoumission.

Une succession de sketchs dévastateurs et du rap, la recette est simple. Après son succès parisien, la compagnie Rascar Capac débarque à Avignon avec son spectacle fétiche ; ils veulent en découdre, ils veulent la conquête !



Mise en scène : Elie Salleron
Auteur : Elie Salleron
Création sonore : Guillaume Dubois, Elie Salleron, Jean-Baptiste Sismeiro
Production : Compagnie Rascar Capac

Avec : Guillaume Dubois, Lucas Hénaff, Elie Salleron, Lisa Spurio

La compagnie Rascar Capac a été fondée en 2011 par Elie Salleron. Son objectif est d’une part de porter ses spectacles, d’autre part de constituer une troupe avec des membres récurrents : il apparaît vite essentiel qu’un travail de qualité au théâtre n’est permise que par un groupe soudé et durable.

Le théâtre d’Elie Salleron se situe dans la farce contemporaine. Ses œuvres témoignent d’une volonté constante de jouer avec la norme, les conventions, et de grands thèmes fédérateurs, afin d’emmener le public dans un univers inconnu et instable, là où la folie du monde se joue, et où tout peut arriver.

Attachée aux arts complexes autant qu’aux arts populaire, la compagnie Rascar Capac se veut à l’intersection de l’esprit et du sensible, pour un théâtre dont on ne saurait dire s’il est savant ou populaire, mais qu’on sait en tout cas audacieux, acide, drôle, et porté par le délire.

En 2018, en plus de Nique sa mère la réinsertion, la compagnie Rascar Capac a joué deux autres spectacles : Fragment d’un calcul erroné, pour le concours des jeunes metteurs en scène du Théâtre 13 à Paris (actuellement au troisième tour), et Nous sommes partout, sélectionné au festival Mises en capsules au Ciné XIII théâtre, à Paris également.

 

Elie Salleron, metteur en scène

Elie Salleron est auteur, metteur en scène et comédien. Depuis 2011 il a écrit 16 pièces de théâtre et mis en scène 9 spectacles, qu’il a pu amener sur scène grâce à des comédiens fabuleux et fraternels. Il est également critique de théâtre, rappeur, et professeur d’échecs. Il n’aime pas tellement parler de quelle école il vient, ni avec qui il a travaillé, sans doute parce qu’il s’en bat les steaks ; il est fort à parier que le théâtre pour lui consiste en l’amitié et la littérature.

Production : Compagnie Rascar Capac

Partenaire et soutien: Mains d'Oeuvres – lieu indépendant de création et de diffusion (St Ouen)

La compagnie Rascar Capac est implantée en Île de France.

Contat compagnie: cie.rascarcapac@gmail.com

Contact diffusion : Marion de Courville (Derviche Diffusion) mariondecourville.derviche@gmail.com

Synopsis

Concrètement il s’agit de faire des blagues sur la société contemporaine pour évacuer le tas d’imbécilités qu’elle produit dans les comportements et les discours. Mais ce qu’on ne veut pas, c’est tomber dans la remontrance morale, la sentence politique ni dans la tentation de rééduquer le mauvais peuple, comme si l’artiste « de gauche » avait quelque chose d’éclairé à dire sur comment on doit vivre. Le tout est une série de sketchs et de morceaux de rap, écrits intelligemment et pour tout le monde.

Nous aimons à nous fâcher avec le monde entier, un vilain défaut que nous tempérons par le rire. Les oligarques néolibéraux, les tenants de la virilité intellectuelle, les hypocrites de la gauche caviar, les corrupteurs et corrompus de tout bord... Tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, exercent une domination et une violence sur leurs semblables, sont éligibles au déboulonnage.

Nous espérons aussi nous soulager un peu de nos contradictions. Entre le désir d’enfreindre les codes de la société marchande et la lâcheté de ne pas vraiment la combattre, entre l’aspiration à sortir du système et celle d’y rentrer par tous les moyens, c’est toute l’ambiguïté de notre jeunesse, transgressive mais soumise, que nous souhaitons manifester.

Vidéo

INFOS

Du 06 Au 29 Juillet

tous les jours sauf les lundis 9, 16 et 23 juillet

22H30 - durée 85 min

Salle 1

TARIFS

Tarif abonné (carte OFF) | 13.0 €
plein tarif | 19.0 €

Galerie Photos