SAUTS DE L'ANGE

Représentation gratuite / Réservations sur place uniquement

Billets à retirer jusqu'à 10 minutes avant la séance

Journée
Bleue
13 juillet
22h00
Durée
1h
À partir de
14 ans

Mettre "La Parole au Centre", c'est choisir de tout dire, sans préjuger de ce qui en sortira. La parole est parcourue de "Mots trop grands" qui entravent, obsèdent, sur lesquels on vient buter et, quelque fois s'écraser. Le mot suicide en fait partie. Dans la construction de son répertoire, la PAC entreprend de l'escalader.

Au bord du gouffre, une troupe découvre une lettre ; "Louis, Simon, Andréas, Mattias, Valérie, Edith, Clément, Manon, comment vous écrire mon désastre". Le décor est posé.

Cet aveu de faiblesse de la metteuse en scène est le point de départ de la machine à jouer. Le groupe doit réponde, prendre la parole, rendre hommage, - et si c'était le dernier ? - à ceux ou celles qui n'ont pas survécu.

Banquet irrévérencieux de références mythiques et populaires, improvisations canevassées, précision d'une langue, tour à tour technique, littéraire et triviale, on se frotte la peau au suicidé pour s'en saisir et s'en sauver.

Direction artistique, mise en scène et écriture | Louise EMÖ

Interprétation, improvisation & performance | Matthias de Gail, Valérie Diome, Andréas Goupil, Edith Proust, Louis Sylvestrie, Simon Vialle

Direction Technique & Régie à vue | Clément LONGUEVILLE

Coordination artistique & régie à vue | Manon ROUSSILLON

Production | La PAC (la Parole Au Centre) Production déléguée : Centre de Production des Pa-roles Contemporaines (CPP)

Coproduction | Comédie de Caen – Centre dramatique national de Normandie (Caen) Mars - Théâtre le Manège - Mons arts de la scène (Mons, BE), L’Aire Libre (Saint-Jacques-de-la-Lande), Centre dramatique national d’Orléans / Centre-Val de Loire (Orléans), TU-Nantes - Scène conventionnée (Nantes) (en cours)

Partenaires et soutiens | Théâtre de la Bastille (Paris), La Chartreuse - CNES (Villeneuve-lez- Avignon), MPAA Maison des Pratiques Artistiques Amateurs (Paris), Conservatoire à rayonnement régional de Nantes, Conservatoire à rayonne-ment régional d’Orléans, festival FRAGMENTS (La Loge, Paris) (en cours) Ce spectacle bénéficie du soutien à la diffusion de l’ODIA-Normandie et de la Ville de Rouen. La PAC est implantée en Normandie.

Louise Emö Bac latin grec théâtre au Lycée Jeanne d’Arc de Rouen. 2007, première mise en scène réécriture d’Achille en alexandrins, avec improvisateurs rencontrés à Ligue d’impro de Paris. Scènes slam. Hypokhâgne et khâgne, spécialité Cinéma. Ecole d’interprètes et traducteurs de Paris et traductrice rédactrice terminologue institutions internationales. Master écriture et mise en scène tutorat avec Jean-Marie Piemme INSAS (Institut National Supérieur des Arts du Spectacle à Bruxelles) en 2014.Son premier projet collectif qui prendra le titre Mal de crâne, réécriture d’Hamlet, a reçu le soutien du ministère culture belge et de la Chartreuse (Centre national des écritures de Villeneuve lez Avignon). - Fondation de la PAC officielle en 2017 à Rouen. -Autrice, dramaturge, metteuse en scène, slameuse et traductrice, elle cherche à faire coexister des formes d’art de la parole et de la gestuelle, sur un plateau de façon chorégraphique, puriste et urbaine. Elle rencontre le slam à 14 ans en jouant dans un spectacle à Canteleu et entretient un rapport pointilleux à la langue. Elle est également formée à l’improvisation théâtrale, aux scènes slam et au jeu d’acteur classique. Elle concourt aux joutes poétiques de Granville (Théâtre de l’Archipel) en 2016, finaliste du tournoi francophone (Les meilleurs poètes ne gagnent jamais, documentaire de Mathieu Simon).

Mettre "La Parole au Centre", c'est choisir de tout dire, sans préjuger de ce qui en sortira. La parole est parcourue de "Mots trop grands" qui entravent, obsèdent, sur lesquels on vient buter et, quelque fois s'écraser. Le mot suicide en fait partie. Dans la construction de son répertoire, la PAC entreprend de l'escalader.

Au bord du gouffre, une troupe découvre une lettre ; "Louis, Simon, Andréas, Mattias, Valérie, Edith, Clément, Manon, comment vous écrire mon désastre". Le décor est posé.

Cet aveu de faiblesse de la metteuse en scène est le point de départ de la machine à jouer. Le groupe doit réponde, prendre la parole, rendre hommage, - et si c'était le dernier ? - à ceux ou celles qui n'ont pas survécu.

Banquet irrévérencieux de références mythiques et populaires, improvisations canevassées, précision d'une langue, tour à tour technique, littéraire et triviale, on se frotte la peau au suicidé pour s'en saisir et s'en sauver.

Direction artistique, mise en scène et écriture | Louise EMÖ

 

Interprétation, improvisation & performance | Matthias de Gail, Valérie Diome, Andréas Goupil, Edith Proust, Louis Sylvestrie, Simon Vialle

 

Direction Technique & Régie à vue | Clément LONGUEVILLE

 

Coordination artistique & régie à vue | Manon ROUSSILLON

Production | La PAC (la Parole Au Centre) Production déléguée : Centre de Production des Pa-roles Contemporaines (CPP)

Coproduction | Comédie de Caen – Centre dramatique national de Normandie (Caen) Mars - Théâtre le Manège - Mons arts de la scène (Mons, BE), L’Aire Libre (Saint-Jacques-de-la-Lande), Centre dramatique national d’Orléans / Centre-Val de Loire (Orléans), TU-Nantes - Scène conventionnée (Nantes) (en cours)

Partenaires et soutiens | Théâtre de la Bastille (Paris), La Chartreuse - CNES (Villeneuve-lez- Avignon), MPAA Maison des Pratiques Artistiques Amateurs (Paris), Conservatoire à rayonnement régional de Nantes, Conservatoire à rayonne-ment régional d’Orléans, festival FRAGMENTS (La Loge, Paris) (en cours) Ce spectacle bénéficie du soutien à la diffusion de l’ODIA-Normandie et de la Ville de Rouen. La PAC est implantée en Normandie.

Louise Emö Bac latin grec théâtre au Lycée Jeanne d’Arc de Rouen. 2007, première mise en scène réécriture d’Achille en alexandrins, avec improvisateurs rencontrés à Ligue d’impro de Paris. Scènes slam. Hypokhâgne et khâgne, spécialité Cinéma. Ecole d’interprètes et traducteurs de Paris et traductrice rédactrice terminologue institutions internationales. Master écriture et mise en scène tutorat avec Jean-Marie Piemme INSAS (Institut National Supérieur des Arts du Spectacle à Bruxelles) en 2014.Son premier projet collectif qui prendra le titre Mal de crâne, réécriture d’Hamlet, a reçu le soutien du ministère culture belge et de la Chartreuse (Centre national des écritures de Villeneuve lez Avignon). - Fondation de la PAC officielle en 2017 à Rouen. -Autrice, dramaturge, metteuse en scène, slameuse et traductrice, elle cherche à faire coexister des formes d’art de la parole et de la gestuelle, sur un plateau de façon chorégraphique, puriste et urbaine. Elle rencontre le slam à 14 ans en jouant dans un spectacle à Canteleu et entretient un rapport pointilleux à la langue. Elle est également formée à l’improvisation théâtrale, aux scènes slam et au jeu d’acteur classique. Elle concourt aux joutes poétiques de Granville (Théâtre de l’Archipel) en 2016, finaliste du tournoi francophone (Les meilleurs poètes ne gagnent jamais, documentaire de Mathieu Simon).

LA COMPAGNIE

La PAC (Parole Au Centre)

La PAC (La ParoleAuCentre) est une compagnie portée par l’autrice et metteuse en scène Louise Emö. Son projet est contenu dans son nom : la parole au centre, qui a valeur de manifeste et se décline selon une méthode qui puise dans la performance. La prise de parole frontale, la modalité de présentation de soi, font partie intégrante de la démarche artistique.

La théâtralité se construit essentiellement sur un triple mouvement de recherche :

- le développement d’une pâte poétique, au sens dramaturgique et littéraire

- la recherche d’une esthétique épurée (plateau nu, scénographie lumière, régie sonore à vue) qui met le performeur à l’honneur par une présence percussive, entre improvisation semi-écrite et chorégraphie de la partition

-une arborescence entre les formes où se font écho des motifs formels et thématiques : la centralité de la direction d’acteur, la sacralité de la parole, le dépassement de la tragédie, la notion de mots trop grands, le truchement de la réécriture, un rapport pointilleux au langage.

Ses projets scéniques, performatifs, poétiques, constituent chaque fois des tentatives de réduire l’écart entre la vie et le plateau, balancent entre un format spoken word et des mouvements d’ensemble d’acteurs avec Louise Emö, metteuse en scène et auteure de ces pièces.

                                                                                           

Contacts

Administration et diffusion | Solange THOMAS

06 59 33 38 73 | solange.thomas@cppc.fr

En savoir plus

Site internet et page Facebookde la compagnie
     
Télécharger le dossier complet du spectacle

PRESSE

Télécharger le dossier complet du spectacle
    

MEDIA

Crédits photo © Alban van Wassenhove
Télécharger les photos en Haute Définition
    
Accueil