DE L'UN À L'AUTRE

Représentation gratuite / Réservations sur place uniquement

Billets à retirer jusqu'à 10 minutes avant la séance

Journée
Bleue
20 juillet
17h30
Durée 2h
5 min/spectateur
À partir de
8 ans

Dans cette période singulière où la distance sanitaire aboutit peu à peu une distance sociale, "De l’un à l’autre" affirme la nécessité de maintenir le lien d’un individu à un autre, du croisement d’un regard et d’un autre, de la rencontre entre un imaginaire et un autre.

Un spectateur et un danseur sont assis, face-à-face. Durant ce tête-à-tête, trois lectures se succèdent. Une première à la manière des lectures de notre enfance, livre à la main, yeux dans les yeux. Une deuxième diffusée par des enceintes au creux des oreilles du spectateur permet au danseur d’offrir une première danse où les gestes ricochent sur les mots précédemment lus. Dans la troisième ne subsistent que quelques mots espacés par du silence. Le corps du danseur, yeux clos, rencontre l’imaginaire de l’unique spectateur.

Nous sommes au cœur du dispositif théâtral : c’est la coprésence du regardant et du regardé qui fait advenir ce Voyage aussi bref qu’intense. "De l’un à l’autre" met en scène la nudité du geste artistique: les corps sont en miroir, il n’y a ni quatrième mur ni décor. N’existe que ce point rencontre situé dans l’espace qui sépare les deux chaises. C’est de là que surgit leur perception du monde, à ce moment-là commune au spectateur et au danseur. C’est aussi signifier la puissance qu’est cet échange d’un individu à un autre.

La performance se déroule sur un temps long. L’artiste est présent sur un territoire et pour sa population. Le public n’attend pas que le spectacle commence, c'est l’artiste qui attend chaque spectateur, pour être présent à lui. Les textes choisis avec la structure hôte s’inscrivent dans l’ici et le maintenant en faisant sens avec le territoire et l’actualité du moment.

Chorégraphie et danse | Sébastien LY

Production | Kerman

Partenaires et soutiens | DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur, Région Sud, Département du Var, Ville de Toulon

De 2018 à 2022 Sébastien Ly est artiste associé au ZEF - Scène nationale (Mar-seille) dans le cadre de son dispositif La Ruche, cellule d’accompagnement de compagnies émergentes de la Région Sud.

La compagnie Kerman est implantée en Région Sud

Après des études d’économétrie, Sébastien Ly se forme au CNDC d’Angers. Après un passage au CCN de Nantes avec Claude Brumachon, il part travailler à Londres avec Punchdrunk Theatrical Experiences. De retour en France il danse notamment pour Béatrice Massin, Martha Rodezno, Christine Kono et Dimitris Kraniotis. En 2005, Sébastien Ly crée la compagnie Kerman où il questionne le rapport au public, cherchant à installer une relation intime avec chacun des spectateurs. Sous forme de cycles, il conçoit des spectacles pour la scène mais aussi in situ : Le corps parcellaire en 2013 (C2I, Déclarations dansées, Outremer) Les mémoires vivantes en 2016 (Au-delà de l’absence, Aux Portes de l’oubli) et aujourd’hui Habiter le monde (Nhà, NOW, De l’un à l’autre). Au cours du processus de création il produit photos, dessins et textes, régulièrement publiés aux éditions Carnets-livres et co-réalise des courts-métrages dont Appendice, en 2017 avec Thierry Thieu Niang.

Depuis 2017, il dirige au Vietnam Krossing Over Arts Festival, plateforme pour la création contemporaine.

Dans cette période singulière où la distance sanitaire aboutit peu à peu une distance sociale, "De l’un à l’autre" affirme la nécessité de maintenir le lien d’un individu à un autre, du croisement d’un regard et d’un autre, de la rencontre entre un imaginaire et un autre.

Un spectateur et un danseur sont assis, face-à-face. Durant ce tête-à-tête, trois lectures se succèdent. Une première à la manière des lectures de notre enfance, livre à la main, yeux dans les yeux. Une deuxième diffusée par des enceintes au creux des oreilles du spectateur permet au danseur d’offrir une première danse où les gestes ricochent sur les mots précédemment lus. Dans la troisième ne subsistent que quelques mots espacés par du silence. Le corps du danseur, yeux clos, rencontre l’imaginaire de l’unique spectateur.

Nous sommes au cœur du dispositif théâtral : c’est la coprésence du regardant et du regardé qui fait advenir ce Voyage aussi bref qu’intense. "De l’un à l’autre" met en scène la nudité du geste artistique: les corps sont en miroir, il n’y a ni quatrième mur ni décor. N’existe que ce point rencontre situé dans l’espace qui sépare les deux chaises. C’est de là que surgit leur perception du monde, à ce moment-là commune au spectateur et au danseur. C’est aussi signifier la puissance qu’est cet échange d’un individu à un autre.

La performance se déroule sur un temps long. L’artiste est présent sur un territoire et pour sa population. Le public n’attend pas que le spectacle commence, c'est l’artiste qui attend chaque spectateur, pour être présent à lui. Les textes choisis avec la structure hôte s’inscrivent dans l’ici et le maintenant en faisant sens avec le territoire et l’actualité du moment.

Chorégraphie et danse | Sébastien LY

Production | Kerman

Partenaires et soutiens | DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur, Région Sud, Département du Var, Ville de Toulon

De 2018 à 2022 Sébastien Ly est artiste associé au ZEF - Scène nationale (Mar-seille) dans le cadre de son dispositif La Ruche, cellule d’accompagnement de compagnies émergentes de la Région Sud

La compagnie Kerman est implantée en Région Sud

Yaïr Barelli est né à Jérusalem en 1981, il vit et travaille à Paris. Formé au CDC de Toulouse puis dans le cadre du programme Essais du CNDC d’Angers, il devient ensuite interprète pour différents artistes dont Emmanuelle Huynh, Marlène Monteiro Freitas, Tino Sehgal, Jocelyn Cottencin, Christian Rizzo et Jérôme Bel.

Depuis 2010, il développe une pratique chorégraphique transversale qui interroge la matérialité du théâtre. Son travail se construit en situation, dans la rencontre avec le public, créant de fait une expérience singulière à chaque occurrence. Il crée notamment le solo Ce ConTexte, la pièce de groupe Sur l’interprétation – titre de l’instant, et plus récemment ZAMAN contre toi avec la plasticienne Niloufar Basiri. Ses travaux sont présentés dans des théâtres ainsi que dans des galeries et centres d’art, parmi lesquels Actoral Marseille, Musée de la danse Rennes, Next Valenciennes, MC2 Grenoble, Plastique Danse Flore Versailles, Parc Jean-Jacques Rousseau Ermenonville, Rencontres Parallèles Marseille, Artdanthé Vanves, La Galerie Noisy-le-sec, FIAC Paris, Power Station of Art Shanghai, Bétonsalon et la Villa Vassilieff à Paris.

En 2019 il présente Sur l’interprétation – titre de l’instant à l'occasion de la Nuit Blanche dans le jardin du Musée Picasso et conçoit une série de solos pour différents interprètes au sein de l'exposition "Picasso. Tableaux Magiques".

Son film S’arrêter a intégré la collection publique de la Ville de Paris – FMAC en 2016. En 2020, à l'invitation du MAC VAL, il réalise Et après, c'est le carnaval, son premier long-métrage, tourné avec des détenus à la Maison d'arrêt de Fleury-Mérogis.

Par ailleurs, Yaïr Barelli enseigne ponctuellement dans différentes institutions, notamment CNDC d’Angers, The Place à Londres, CN D de Pantin ainsi que dans les écoles des Beaux-Arts de Nancy, Clermont-Ferrand, Rennes, Dijon, Lyon et Le Mans.

Depuis 2019 il est artiste compagnon au CDCN Le Dancing Dijon – Bourgogne – Franche-Comté.

LA COMPAGNIE

Kerman

Kerman est fondée en 2005. Active depuis 2011, elle porte les projets artistiques du chorégraphe Sébastien Ly: créations de spectacles, projets pédagogiques, courts-métrages, festival.

La ville de Kerman dont le derviche du XIVe siècle Shah Nematollah Vali disait qu’elle était le “coeur du monde” est située en Iran, au mi-chemin géographique exact entre Hué au Vietnam et Saint-Aygulf dans le Var, trajet historique des grands-parents maternels du chorégraphe. A cette image, Sébastien Ly conçoit son travail dans le déplacement et le croisement. La danse rencontre les arts plastiques, le cinéma, l’écriture. Les spectacles investissent la scène mais aussi les musées et les espaces extérieurs. Les spectacles in situ (Lectures dansées, Au-delà de l’absence) lui donnent l’occasion de mettre en place des propositions sur des temps longs pouvant aller jusqu’à 3h, alternant adresses collective et individuelle. Il déploie son travail sous formes de cycles : Le corps parcellaire en 2013 (C2I, Déclarations dansées, Outremer) Les mémoires vivantes en 2016 (Au-delà de l’absence, Aux Portes de l’oubli) et aujourd’hui Habiter le monde (Nhà, NOW, De l’un à l’autre).

Kerman porte également des projets de créations en amateurs, en collaboration avec diverses structures: Centre National de la Danse, Maison de la danse de Lyon, Hôpital du Vinatier, Collège Collège Frédéric Montenard à Besse-sur-Issole, Musée du MAC/VAL, Musée d’art moderne de la Ville de Paris, ...

Depuis 2017, Kerman produit le festival Krossing Over Arts Festival à Ho Chi Minh-Ville, plateforme pour la création contemporaine vietnamienne.

De 2018 à 2022, Sébastien Ly est artiste associé au ZEF scène nationale de Marseille, dans le cadre de La Ruche, cellule d’accompagnement des compagnies émergentes de la Région Sud.

                                                                                           

Contacts

Administration | Saül DOVIN

+33 6 76 92 76 18 | coordination@ciekerman.com

 

Diffusion | Sébastien LY

0+33 6 87 51 42 99 | sebastienly@ciekerman.com

En savoir plus

Site internet et page Facebookde la compagnie
  
Télécharger le dossier complet du spectacle

PRESSE

CONTACT : Sébastien LY | +33 6 76 92 76 18 | sebastienly@ciekerman.com
Télécharger le dossier complet du spectacle
    

MEDIA

Crédits photo © Planète Emergences - Beatriz Azorin
Télécharger les photos en Haute Définition
    
Accueil